Publié : 19 mars 2008

L’histoire du collège

L’histoire du collège

La construction du collège :

En 1964, le Collège de Broglie à été construit pour accueillir les premiers élèves de 6ème. De 1967
à 1970, neuf autres bâtiments ont été instaurés pour accueillir les premiers élèves de la 6ème à la
3ème.
Cet établissement a été construit pour accueillir 400 élèves ! L’Etat a déboursé pour plus de 258millions de Francs pour construire ce bâtiment. La famille de Broglie était propriétaire du terrain et en a fait don à l’Etat pour la construction du collège. Il est situé sur la commune du Chamblac. La première directrice était mademoiselle Baillais. En 1972, les premiers élèves pénètrent dans ce collège.
Le nouveau CEG est inauguré en 1972, et reçoit le nom de Maurice de Broglie. Ceci pour rendre hommage à Maurice de Broglie, l’un de ses plus illustres citoyens. En 1976, les nouvelles structures administratives de la nationalisation du Collège. En 1979, un nouvel atelier a été construit.

Les architectes et l’entreprise :
L’architecte d’adaptation, du projet, est Monsieur DHUIT de Paris, dans le 16ème.
L’architecte des opération est Monsieur CORROT d’Evreux.
L’entreprise de réalisation est Sté DUMEZ.

Maurice de Broglie :

Maurice de Broglie est né en 1875 à Paris. Après 10 ans dans la marine, où il s’est initié, il s’intéressa aux problèmes scientifiques et techniques. Il commença une carrière de physicien en s’attachant tout particulièrement à l’ionisation des gaz, dont les études aboutirent à une thèse doctorat en 1908. Ses activités de laboratoire le menèrent à l’étude des rayons X (en France, il est considéré comme le père de la spectrographie), puis à la physique nucléaire en collaboration avec son frère Louis de Broglie.
Pendant toute sa carrière, il forma avec patience et bien veillance de nouveaux élèves qui poursuivirent ses travaux et s’illustrèrent à leur tour.
Ses succès de physicien et de chef d’école lui assurèrent de nombreux honneurs ; l’académie des sciences en 1924, l’académie Française en 1934, le Collège de France en 1942.
Il mourut en 1960 après être resté attaché toute sa vie à Broglie, berceau de ses ancêtres, dont il fut le maire pendant quarante-cinq ans de 1911 à 1956.